Des progrès phénoménaux en quelques heures

L’intelligence dite artificielle (IA) progresse à une vitesse surprenante. Pourquoi est-elle soudainement devenue si puissante ? Quelles sont les conséquences de cette évolution pour l’être humain ? L’auteur invité de R&M, Lars Jaeger, docteur ès sciences, écrivain et entrepreneur (www.larsjaeger.ch), s’intéresse à ces questions.

L’ordinateur utilise des modèles pour apprendre

L’apprentissage profond (« deep learning ») est à l’origine des progrès fulgurants de l’IA. Il s’agit d’une technique basée sur des réseaux de neurones artificiels avec un maillage très dense, une architecture qui s’inspire de celle du cerveau humain. Ces réseaux sont « entraînés » au moyen d’énormes quantités de données étiquetées.

Ils exploitent ensuite ces connaissances, résultats des nombreux paramétrages effectués sur la base des données d’apprentissage, pour reconnaître certains modèles dans d’autres masses de données. Ces données sont disponibles sur le Web. Il s’agit, par exemple, des informations sur le comportement, les contacts et les intérêts des internautes. Les géants de l’Internet, tels que Google, Facebook, Microsoft, Baidu, Tencent et autres Alibaba, collectent ces données pour alimenter leurs processeurs IA.

« AlphaGo » montre l’exemple

La plateforme « AlphaGo » de Google illustre l’impressionnante capacité d’apprentissage de l’IA. À peine 18 mois après la victoire d’AlphaGo sur le meilleur joueur humain de go, Google avait déjà créé une nouvelle version de son logiciel.

« AlphaGo Zero » n’a même pas eu besoin des données d’anciennes parties pour développer sa stratégie. Après trois jours et 4,9 millions de parties, le génie artificiel avait atteint un tel degré d’expertise qu’il a gagné 100 parties sur 100 contre son prédécesseur. « AlphaGo Zero » a également montré une maîtrise similaire du jeu d’échecs.

Au-delà des limites

L’IA d’AlphaGo Zero est si puissante parce qu’elle « n’est pas soumise aux limites du savoir humain » affirme Demis Hassabis, l’un des créateurs d’AlphaGo et d’AlphaGo Zero.

« Il fallait oser le dire… », avertit Lars Jaeger.

Et la protection ?

L’IA pourrait être aussi dangereuse pour l’humanité que l’arme nucléaire, affirment d’éminents scientifiques et certains entrepreneurs critiques. Les experts, quant à eux, appellent de leurs vœux l’instauration d’un cadre légal et de réglementations, craignant que les décideurs politiques ne passent à côté des évolutions technologiques, ne les prennent pas suffisamment au sérieux ou qu’ils ne les comprennent tout simplement pas.

Lars Jaeger met lui aussi en garde contre les conséquences de l’utilisation de l’IA. Il attend de la société qu’elle participe activement à l’évolution technologique et lui donne une légitimation démocratique. Vigilant, il conclut : « Jusqu’ici, les États ne sont intervenus que lorsqu’une technologie était disponible et que ses risques étaient manifestes. À l’avenir, un tel attentisme ne sera plus de mise ! Laisser les capitalistes américains ou les communistes chinois agir à leur guise dans un domaine aussi important que le développement de l’intelligence artificielle pourrait avoir des conséquences désastreuses. »

L’IA a besoin d’une bonne connectivité !

L’IA dépend d’une connectivité bien conçue et résistante aux défaillances. R&M fournit des solutions permettant aux intelligences artificielles de fonctionner de manière fiable et sans perturbations. Simultanément, nous appelons à faire un usage responsable de ces nouvelles technologies. Une entreprise devrait utiliser les nouvelles possibilités à bon escient pour commercialiser ses produits avec succès, sans jamais perdre de vue les aspects éthiques. Elle doit sensibiliser ses parties prenantes en conséquence. Homme de science, Lars Jaeger s’engage pour un usage responsable des nouvelles technologies et la sensibilisation du public à cette cause. Son nouveau livre « Mehr Zukunft wagen – Wie wir alle vom Fortschritt profitieren » (litt. Oser plus d’avenir – Comment le progrès profite à nous tous) à été publié à l’été 2019, dans un premier temps en allemand. www.larsjaeger.ch



Help us improve. Send your feedback and suggestions to connections@rdm.com


Erica Monti

By Erica Monti

Corporate Publishing at R&M