L’expérience le montre: le suivi des actifs offre des atouts indispensables

Des processus contraignants, une documentation sans lacune et un ordre absolu sont les règles fondamentales de la bonne gestion d’un centre de données. Autant dire que le désordre est ici une chose impensable! Or, à partir d’une certaine taille, il est très difficile de conserver une vue d’ensemble du parc informatique. Néanmoins, les nombreux ordinateurs, serveurs, mémoires, commutateurs, panneaux de brassage et armoires réseau doivent être parfaitement gérés. Aussi le suivi automatisé des actifs informatiques est-il indispensable, pour plusieurs raisons:

  • Finances: un inventaire exhaustif des immobilisations est indispensable pour la comptabilité. Le suivi des actifs informatiques permet de dresser un inventaire précis et à jour.
  • Documentation: au fil du temps, la tenue manuelle de la documentation est perméable aux erreurs, l’expérience le prouve. Avec un système de suivi des actifs informatiques, la tenue de la documentation est automatisée, numérisée et perfectionnée. Un tel système collecte les données d’exploitation, partage des informations, connaît les capacités, gère l’inventaire et soutient le management.
  • Qualité: les normes de qualité et de gestion des actifs (p. ex. ISO 55000) imposent des audits réguliers. Avec un bon système de suivi, le service informatique est à même de répondre à ces exigences.
  • Géographie: souvent, les responsables travaillent loin du site d’installation des équipements. Une solution de suivi leur assure une vue d’ensemble en temps réel.
  • Externalisation: l’externalisation de prestations a pour conséquence la présence de plus en plus fréquente de spécialistes externes dans les centres de données. Dans ces cas, le suivi des actifs facilite la surveillance.
  • Savoir: la planification, l’exploitation et le contrôle de l’informatique reposent souvent sur les connaissances d’un petit nombre de personnes. Et si ces dernières ne sont pas disponibles? Grâce au suivi des actifs, tous les responsables ont en tout temps accès aux détails.
  • Processus: entre son acquisition et son déclassement, la gestion d’un actif passe par les mains de plus d’une dizaine de parties prenantes: un parcours exposé aux malentendus, aux inefficiences et aux pannes. Autant de risques que seule une gestion rigoureuse des actifs permet de réduire ou d’exclure. Le suivi des actifs informatiques en est la composante fondamentale.
  • Cycle de vie: le suivi automatique des actifs informatiques va au-delà du simple état des lieux. Il englobe également la gestion du cycle de vie des appareils, des réseaux et de leurs accessoires.
  • Déclassement: afin d’éviter les interruptions d’exploitation ou tout impact négatif sur les accords de niveau de service, on écarte ou on oublie tout simplement le matériel obsolète. Or, avec un suivi sans lacune des actifs, le déclassement serait géré rapidement.

 



Help us improve. Send your feedback and suggestions to connections@rdm.com


Dr. Jan Kupec

By Dr. Jan Kupec

Innovation Project Manager