En route vers les réseaux EPON et NG PON2

Des besoins en hausse
Les clients finals des exploitants de réseaux sont toujours plus nombreux à demander de très hauts débits. Les performances des réseaux optiques passifs (PON) et de la fibre jusqu’au domicile (FTTH) devront donc encore augmenter. En outre, des innovations se dessinent dans la technologie laser. Les organes de normalisation ont relevé les exigencies.

Nouvelles norms
Après la publication des nouvelles normes GE-PON et 10GE-PON (qui permettent la transmission à 10 Gbits/s dans les deux sens), l’IEEE se penche désormais sur une solution à 100 Gbits/s (IEEE P802.3ca). L’UIT, quant à elle, a fait évoluer la norme GPON vers les standards G-PON et, récemment, XGS-PON, qui autorisent une transmission symétrique avec un débit de 10 Gbits/s sur une distance de 20 km.

La norme XGS-PON peut être considérée comme une étape vers un standard d’ architecture réseau plus vaste, à savoir le Next Generation PON ou NG-PON2. Cette nouvelle technologie utilise 4 à 8 paires de canaux pour réaliser le multiplexage temporel et en longueur d’onde. Elle exige toutefois la mise en œuvre de lasers novateurs, encore relativement onéreux.

Pay As You Grow
Le modèle peut être implémenté progressivement, selon le principe «pay as you grow». Ainsi, un exploitant de réseau n’intègre les nouvelles longueurs d’onde qu’au moment où il a besoin de plus de débit sur place, tout en utilisant le réseau passif existant.

Conclusion
Les évolutions actuelles de la technologie PON peuvent aider les exploitants de réseau à limiter les risques liés aux investissements dans l’extension de leurs réseaux FTTH. La FTTH sera ainsi plus compétitive et avantageuse économiquement.

En même temps, elle ouvrira de nouvelles perspectives, car les nouveaux PON permettent de rééquiper à moindre coût les réseaux d’amenée ou de desserte en fibre, indispensables pour le bon fonctionnement des futurs services de téléphonie mobile 5G.



Help us improve. Send your feedback and suggestions to connections@rdm.com


Dr. Andrés Ferrer

By Dr. Andrés Ferrer