La solution R&M pour l’EEE (Energy Efficient Ethernet)

Le contexte
Conscients de leurs responsabilités, les exploitants de réseaux de données accordent toujours plus d’importance aux économies d’énergie, comme en témoigne l’introduction du standard Energy Efficient Ethernet (EEE), qui vient s’ajouter à la norme Ethernet. Désormais, le câblage cuivre à paires torsadées contribue également à l’efficience énergétique, par la mise en œuvre de liaisons plus courtes. Ainsi, les composants actifs peuvent réduire leur puissance d’émission et leur consommation électrique. Cette solution n’est cependant pas aussi simple qu’elle semble l’être.

Bon à savoir
Tous les environnements ne sont pas adaptés à l’utilisation de liens courts. En raison de l’affaiblissement de réflexion (Return Loss, RL) et de la diaphonie (NEXT), il est impossible de raccourcir les liaisons permanentes à volonté. C’est pourquoi la norme exige une longueur minimale de 15 mètres. Si la distance à couvrir est plus courte, il faut alors dissimuler le surplus de câblage dans les armoires, les faux planchers ou les canaux, une solution onéreuse, peu rationnelle et peu écologique.

En revanche, l’utilisation de modules et de câbles de haute qualité offre davantage de réserves pour la transmission du signal. Les effets de l’affaiblissement et de la diaphonie sont atténués et il est alors possible de raccourcir les liaisons permanentes.

Conclusion
Les modules R&M de haute qualité cat. 6A ISO et les câbles de la solution HPNC («High Performance Network Connectivity») de R&M soutiennent cette approche. Ils permettent de réaliser des liaisons 10GBASE-T dès deux mètres, d’où une économie de 13 m de câble dans le meilleur des cas. Pourtant, ces liaisons sont en tous points conformes aux exigences de l’annexe 2 de la norme ISO/CEI 11801, notamment en matière de diaphonie et d’affaiblissement de réflexion (RL).



Help us improve. Send your feedback and suggestions to connections@rdm.com


Dr. Jan Kupec

By Dr. Jan Kupec

Innovation Project Manager